Les générations écolo de Hamon

Au Mans, le 2 décembre, Benoît Hamon et ses sympathisants se sont réunis pour établir les fondations d’un nouveau mouvement politique appelé Génération-s, avec une ambition résolument écologique.

    Dès la sortie de la gare, impossible de manquer les brebis égarées qui s’interrogent et cherchent toutes le Palais des Congrès. Il n’y a personne dans les rues du Mans en cette journée hivernale glaciale, hormis les militants du 1er juillet, mouvement lancé au début de l’été par Benoît Hamon après son échec à la présidentielle, qui se regroupent et s’interpellent dans la bonne humeur.

    Une foule composée de tee-shirts « Faire battre le cœur de la France » et de banderoles colorées « Benoît on t’aime » s’entassent dans les gradins de la grande salle du Palais des Congrès dans une effervescence palpable, le sourire aux lèvres. Les Hamonistes ont répondu à l’appel puisque plus de 2 000 personnes sont présentes, un chiffre plus élevé que prévu. « Vous êtes tellement nombreux que certains ont dû aller dans une autre salle et ils ne verront que des retransmissions » s’exclame le chauffeur de salle. Le mouvement de Benoît Hamon, appelé lors de son lancement Mouvement du 1er Juillet et rebaptisé Génération-s, au cours de cette journée a donc déjà ses fans. Il revendique d’ailleurs un total de plus de 42 000 adhérents en six mois d’existence.

IMG_20171202_125042

    « 10% de la planète qui pollue la moitié de notre terre vous trouvez ça juste ? » interroge fiévreusement Noel Mamère dans son discours centré sur les problématiques environnementales. Il n’est pas le seul à s’en soucier puisque les militants ont eux-aussi placés l’écologie en tête des priorités de cette formation politique. En effet pendant plusieurs mois ces derniers ont pu répondre à un questionnaire en ligne d’une vingtaine de minutes pour élaborer les valeurs du mouvement et sur les 28 422 questionnaires reçus, l’écologie est arrivée en tête à 85%, loin devant la solidarité qui atteint seulement 59% ou l’égalité à 41%. Le mouvement de Hamon sera donc avant tout écolo.

IMG_20171202_112155

Impossible de s’y tromper quand la foule hue indignée à l’évocation de « Monsanto » ou accorde au discours de Noël Mamère une longue standing ovation. Dès que l’on parle écologie, la foule s’enthousiasme.

    A l’heure du déjeuner, les militants se retrouvent et discutent autour d’un burger bio végétarien. Là encore, les conversations ne s’éloignent guère de l’écologie. Certains se moquent « Vous avez vu Hulot et le glyphosate, c’est vraiment n’importe quoi ! », d’autres s’indignent « Il faut que l’on fasse quelque chose pour la planète, c’est plus possible » et certains concluent « Ce mouvement c’est le seul qui en a quelque chose à faire ». Pour Cynthia, 22 ans, végétarienne affirmée et étudiante en santé publique, Génération.s est « un mouvement positif, multigénérationnel, où tout le monde a son mot à dire » mais surtout « qui se bat pour les vrais enjeux futurs, notamment l’écologie avec la lutte contre les lobbys industriels ».

   L’après-midi c’est aux militants de travailler : vote de la charte en levant des panneaux vert ou rouge pour rejeter ou valider une proposition, séances en petits groupes pour que chacun puisse donner ses idées d’action. Mais l’écologie n’est jamais bien loin, et c’est à l’unanimité que l’assistance, après l’affirmation « Nous sommes de gauche », vote pour que la deuxième phrase de cette charte soit « Nous sommes écologistes ». Et une armée de panneaux verts se lèvent quand il s’agit d’inscrire les termes « une économie débarrassée du nucléaire » dans la charte. Proposer une meilleure campagne de prévention contre les perturbateurs endocriniens, privilégier les producteurs locaux, passer aux bus électriques font partie des mesures proposées par les militants, elles devraient donc être présentes dans le programme à venir.

   Après ce rassemblement fondateur, le mouvement veut désormais s’attaquer à des échéances plus importantes comme celle des élections européennes en 2019, où il tentera de s’imposer comme leader d’une Europe plus verte.

 

Juliette Mantelet

www.generation-s.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s