Le podcast, nouvelle voix du féminisme

« Les couilles sur la table », « La Poudre », « Quoi de meuf », « Exhale » … les podcasts lançés par des journalistes ou des amateurs sont la nouvelles expression d’un engagement féministe.

Les hashtags #balancetonporc, #metoo, lancés au mois d’Octobre 2017  ont libéré  et diffusé la parole des femmes sur les réseaux sociaux et plus largement internet. Mais ils ne sont pas les seuls modes d’expression dans la lutte contre les violences faites aux femmes. « Les couilles sur la table », « La Poudre », « Quoi de meuf », « Exhale » …, depuis quelques mois, fleurissent une multitudes de podcasts ( des émissions enregistrées et disponibles sur internet)  qui interrogent intelligemment la féminité, le genre et la place des citoyennes dans la société. « La Poudre », enregistre ainsi deux fois par mois depuis décembre 2016, des entretiens intimes entre la journaliste Lauren Bastide et son invitée. Le programme « Quoi de meuf » des journalistes Clémentine Gallot et Mélanie Wanga est le prolongement de leur newsletter féministe très largement suivie.

Un outil pour toutes

Accessible à tous, ce format audio a l’avantage d’avoir des coûts de production et de diffusion bas et ne nécessite pas un studio d’enregistrement. En s’émancipant des contraintes du direct, les podcasts se libèrent des formats classiques de la radio et usent d’une grande liberté de ton et de traitement des sujets. Propice à l’utilisation de la première personne,  ils permettent aux femmes d’aborder des sujets plus intimes.

Assurées d’être dans un espace à l’abri de toute malveillance, jugement sexiste et « manterrupting », (cette tendance d’interrompre, sans vraiment de justification, une femme qui est en train de s’exprimer),  les langues se délient. Sur le ton de la conversation, des femmes échangent dans ces émissions sur leur corps, leur sexualité, l’art, la politique américaine ou encore Beyoncé. En se racontant ces journalistes créent un lieu collectif pour soulager et donner de la visibilité. Marty & Adama décrivent leur émission « Exhale » dédiée aux femmes noires comme un « espace plus familier, plus libre» fait «d’ échanges sans tabou ni jugements ».

Vers un nouveau journalisme ?

« Quoi de meuf? » est née des difficultés de ses fondatrices à aborder des sujets sur le genre et la couleur de peau. «On voyait comme fonctionnait la presse française et on se prenait des portes» souligne Mélanie Wanga. Pour Géraldine Sarratia, rédactrice en chef aux Inrocks, «La presse est à l’image de la société». Les femmes sont confrontées à des difficultés plus grandes que les hommes, surtout quand il s’agit d’aborder des sujets féminins et féministes dans des grands titres de presse.

Outil militant, le podcast apparaît aussi comme un nouvelle forme de journalisme qui commence à être reconnu.  Ainsi, pour fêter ses 15 ans d’existence, Arte radio, pionnier du genre, a choisi d’ inviter les principaux  (Lauren Bastide, Victoire Tuaillon, Mélanie Wanga, Géraldine Sarratia, Marty &Adama) autour du thème Le podcast, nouvel eldorado féministe ? Aux Etats-unis, du 3 au 5 Octobre dernier, le festival « Werk it » leur était consacré, preuve de l’importance accordée à ces nouveaux relais d’une génération féministe.

Encore confidentiel, le genre pourrait bénéficier des avancements législatifs. Courant Octobre 2017, la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a annoncé un projet de loi citoyenne sur les violences sexistes et sexuelles. La garantie d’un espace public égalitaire et sécurisée pour les femmes figurerait dans le futur texte. Pour la journaliste Lauren Bastide, le podcast, courant d’expression « féminin radical », constitue  la première expression de ces futurs « lieux sûrs ».

Annabelle Chauvet

1http://www.slate.fr/story/153714/2017-lannee-ou-les-femmes-ont-dit-stop

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s